Prise de participation de la SID dans les institutions financières

Les fonds propres bancaires

Les deux dernières décennies ont vu une croissance rapide des services bancaires islamiques à travers le monde, en volume et en nombre. Les services bancaires islamiques se sont imposés en tant qu’alternative émergente aux services bancaires basés sur l’intérêt et s’enracinent dans pays musulmans et non-musulmans. Les banques islamiques opèrent dans plus de soixante pays, surtout dans le Moyen-Orient et en Asie. La Division des fonds propres bancaires au sein du département du Développement des Institutions financières a été créée pour compléter la stratégie de la SID visant le renforcement du secteur privé, et l'amélioration de l'efficacité des initiatives de développement du secteur privé de la SID à travers le développement des "canaux" ou institutions de la finance islamique. Le but de renforcer les institutions financières islamiques est de veiller à ce que le financement par les fonds propres puisse atteindre le plus grand nombre de bénéficiaires, définis comme les PME et institutions avec du busines ou des projets durables.

En tant que fournisseur principal des fonds propres islamiques, La division des fonds propres bancaires de la SID contribue à soutenir l'industrie bancaire Islamique prise de participation. Son expérience et ses connaissances approfondie de l'industrie bancaire islamique lui permet d’offrir divers investissements à nos pays membres qui cherchent à renforcer leur industrie bancaire islamique. Le portefeuille actuel de la SID est de 112 million USD répartis sur sept investissements dans plus de 10 pays membres.


Les fonds propres financiers non-bancaires

Au cours de la dernière décennie, et en particulier, après la crise financière la plus récente, le secteur des institutions financières non-bancaires (IFNB) dans nos pays membres a pris plus d’importance vu sa forte augmentation en volume son interdépendance croissante avec le secteur bancaire en particulier et avec l'ensemble du système financier en général. Les institutions financières non-bancaires (IFNB) jouent un rôle important en répondant aux divers besoins financiers des différents secteurs de l'économie et en contribuant ainsi au développement économique du pays. Ces institutions comblent aussi l'écart de crédit améliorant ainsi l'accès financier à une plus grande partie de la société.

En conséquence, La division des fonds propres non-bancaires a été mis en place pour créer et / ou développer les institutions ou canaux financières islamiques non-bancaires ou pour répondre aux besoins de développement spécifiques aux pays membres et en pleine conformité avec l'orientation stratégique de la SID. L'objectif de la division est d'aider et d'améliorer l'accès au financement pour le secteur privé dans les pays membres visant à maximiser les avantages, à créer un impact de développement durable et à atteindre un rendement financier optimal. Notre principal objectif est d'atteindre la majorité de nos clients finaux au sein de nos pays membres par le biais d'un mode approprié d'intervention via un canal financier ciblant les secteurs des PME et les industries au détail. Ces entreprises doivent agir en tant qu’un canal approprié qui peut jouer un rôle important et engendre un effet multiplicateur positif dans le développement socio-économique de nos pays membres en engageant le secteur privé d’une façon par directe. Par conséquent, la division réalise tout ça en lançant des sociétés d’Ijara, d'hypothèques, d'investissement et de sociétés spécialisées qui répondent aux besoins de nos pays membres avec efficacité.

Notre portefeuille actuel est de 102 millions USD répartis sur 21 investissements dans plus de 12 pays membres. Nos opérations d’Ijara sont évaluées à 44.1 millions USD tandis que le reste 57.8 millions USD est investi dans des prêts hypothécaires, sociétés d’investissement et des entreprises spécialisées. Dans l'ensemble, les fonds propres financier non-bancaires jouent un rôle important au sein du système financier de nos pays membres en raison de la diversité et la flexibilité des services offerts. Les fonds propres financiers non-bancaires comprennent une variété d'institutions avec un objectif commun, jouer le rôle d’intermédiaire entre les unités économiques excédentaires et celles en déficit. Ainsi, ils complètent le système financier global en fournissant les liquidités et l'accès au financement en faveur des petites et moyennes entreprises. En outre, ils aident à créer des emplois et fournir la stabilité financière tout en aidant à améliorer le développement d'une structure financière saine et promouvoir l'investissement.